Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog - Alain Garnier

Blog - Alain Garnier

Notes & tribunes

12,4 Milliards d'Euro. 15% de croissance. 100% Innovation. C'est le logiciel.

Publié par Alain Garnier sur 17 Septembre 2016, 15:41pm

Catégories : #logiciel, #USA, #Syntec, #EFEL, #disruption, #chiffres

On se réveille doucement... mais surement

On se réveille doucement... mais surement

Le Syntec vient de sortir son TOP250 des éditeurs de logiciels annuel.

On y apprend, pèle mêle que le CA global du secteur est de 12,4 milliards de chiffre d’affaires, avec une croissance en moyenne de 15 %. Et plus de 8000 emplois crées.

Good news! Et bravo pour ce travail de statistiques.

Il faut saluer l'élan sans cesse renouvelé de notre industrie, qui relève la tête depuis maintenant une dizaine d'années. Comme en témoignage les réussites que sont Critéo ou Dassault Systeme.

Mais ce sont aussi un peu toujours les mêmes noms qui reviennent dans ce TOP10. Il n'y a pas comme aux US la fulgurances de croissance de nouveaux acteurs qui viennent déboulonner les positions. On retrouve le problème de croissance et de taille de nos acteurs logiciels.

Même si la tendance est la bonne. Avec +12Milliard d'Euros, le secteur commence à peser. C'est encore 10 fois moins que l'agro alimentaire ou 0,49% du PIB. Pas de quoi faire trembler les grosses industries existantes : Energie, Transport, BTP, Banques ou encore Automobile par exemple.

Disruption / Rupture

Disruption / Rupture

C'est là que la "disruption" guette. Tesla dans l'automobile. Uber dans le transport. Amazon dans le commerce ou encore la "blockchain" pour la santé et la banque.... tous les secteurs sont en phase de complète redéfinition de leur périmètre par le numérique.

Et ce 0,49% du PIB agit comme un poison ou un catalyseur. Et contrairement aux anciennes industries il n'est pas une question de volume. Tout comme les perturbateurs endocriniens (cf Bisphénol A) il suffit d'une exposition faible pour faire basculer le système. Par exemple, une simple application mobile (comme Uber) associée à un recrutement sans couts fixes met à plat toute l'industrie du taxi... Bien sur, la société, va s'en protéger. Interdire Uber ici. Poser des contraintes légales ou de taxes qui seront défavorables à ce modèle. Et c'est de bonne guerre pour ne pas laisser les barbares aller trop vite. Mais le mal est fait. Le secteur bascule. Au moins dans la tête des consommateurs qui plébiscitent cette nouvelle donne. (Source : Selon un sondage mené par la Commission des Transports Publics Terrestres (SPAD), 80% du public préfère les services de transport Uber et Grabcar, aux taxis conventionnels)

Puissance des Etats Unis dans le numérique

Puissance des Etats Unis dans le numérique

Et comme nous l'avait très bien expliqué Henri Verdier et Nicolas Colin : le logiciel dévore le monde... mais depuis les états unis http://colin-verdier.com/le-logiciel-devore-le-monde-depuis-les-etats-unis/

Aux US, le PIB sur secteur est de 203Milliards de dollars (http://www.ibisworld.com/industry/default.aspx?indid=1239) . Soit 16 fois plus qu'en France. Même ramené à l'Europe. Cela représente 6 fois plus que nos efforts du continent.

- PIB logiciels US / PIB US pour 2015 = 203 / 18438 = 1,10%

- PIB logiciels France / PIB France pour 2015 = 12,4 / 2488 = 0,49%

Que penser de cet écart1,10% / 0,49% = 2,24 fois plus en proportion pour US versus France? Il est colossal.

La comparaison de 15 (ou 6 pour l'Europe) a moins de sens. Même si elle donne un indicateur. L'Inde par exemple remonte alors très vite dans les statistiques et les US baissent par rapport à la France. Je rappelle que gagner 100k USD à San Francisco, c'est quasiment être smicard en France : on a juste assez pour vivre pour une famille avec un enfant...

Ce qui compte c'est la proportion de l'économie à générer des actifs intangibles logiciels contenant de l'intelligence. Ainsi, des petits pays (Suède, voire Suisse) se débrouillent bien.

Bref, quel que soit l'indicateur. On est encore à la traine... mais ça bouge.

(-Merci à JP Duval pour sa relecture minutieuse des chiffres-)

Quand on voit comme Apple réagit à la question de l'impôt en Irlande suite à l'amende de la commission européenne. Et le soutien immédiat des autres sociétés US numériques. On sait qu'il s'agit d'un combat. Pas d'une partie de plaisir.

Ce TOP250 nous rappelle à la tâche. De faire confiance à cet Ecosystème (réunit au sein de l'association EFEL par exemple). Et surtout de lui donner les conditions de bousculer le marché. De changer la donne. D'apporter les solutions innovantes pour demain.

L'usine du futur. L'intelligence artificielle. La collaboration inter-entreprises. La démocratie numérique. Les transports intelligents. La maison connectée. La santé... Voilà quelques uns des chantiers qui devront être ouverts par le logiciel. On se réveille doucement. Mais surement!

MAJ / 2016-09-19 18h30.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents