Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog - Alain Garnier

Blog - Alain Garnier

Notes & tribunes

Un chiffre trompeur sur les liens entre Grandes Entreprises et Startup

Publié par Alain Garnier sur 4 Février 2016, 09:18am

Catégories : #efel, #Startup, #grandes entreprises, #TransformationDigitale

Stage d'observation d'une Startup par un Grand Groupe

Stage d'observation d'une Startup par un Grand Groupe

Le fond de capital risque 500 Startups a analysé la gouvernance des grandes entreprises françaises vis à vis des Startups. Et le résultat est digne d'un vote soviétique : plus de 92% des entreprises FR collaborent avec les startup contre moins de 45% pour les entreprises américaines. ! (Ref : FrenchWeb)

Cela remet en cause complètement "à priori" l'idée véhiculée selon laquelle, ici en France, le lien Startup / GE n'est pas celui qu'il faudrait...comme par exemple aux Etats Unis, vanté pour la qualité de son tissu économique.

Alors?

En fait, si les entreprises françaises "font des choses" avec les Startup, ce sont surtout des opérations de découverte : prise de participation au Kapital, hackaton, Startup week etc... Un peu à l'instar de nos collégiens qui en 3eme découvrent l'entreprise par un stage d'une semaine.

Et on le sait bien, une semaine d'un collégien, c'est 2% de son temps scolaire... comparé ce qui est très peu par rapport à l'histoire géo, les maths et au français... C'est donc très symbolique. Pour autant, dans la vie d'un jeune collégien, c'est important.

Je vois la même chose dans les grands groupes.

Même quand ils investissent un ou deux millions dans une startup, cela reste un investissement ultra minoritaire par rapport aux autres investissements qu'ils font dans le business.

Comme pour notre collégien, cela reste symbolique avant tout... mais important.!

Un chiffre trompeur sur les liens entre Grandes Entreprises et Startup

Car, je ne jette pas le bébé avec l'eau du bain. C'est un phase normale de transition de l'économie locale. Il faut bien commencer par quelque chose.

Et les américains me direz vous? Il n'ont tout simplement pas besoin de "voyage découverte startup" car ils achètent et utilisent les produits des startup. C'est comme si je proposais un stage découverte entreprise à un manager qui a 20 ans de bouteille... il n'en a pas besoin.

Ce qui m'amène à mon conseil pour les grands groupes : il est temps de passer à la vitesse supérieure et de demander à vos équipes non pas seulement de "hackatonner" avec les startups mais de bâtir des business ensemble en vrais partenaires. Tout simplement. En leur passant des commandes.

La société que je dirige (Jamespot) a dix ans et donc n'est plus tout à fait une startup. C'est une des raisons pour laquelle on a de nombreux grands comptes qui se sont équipés de notre solution. Mais pour le bien de l'Ecosystème local, que je défends au travers d'EFEL (Entreprendre en France pour l'Edition Logicielle) ce serait mieux de ne pas attendre quelques années avant que les grands comptes fassent confiance aux jeunes pousses. C'est un des facteurs - mais pas le seul- qui conduit à ce que nos entreprises croissent moins vites ... et dans le numérique, cette lenteur est mortifère.

Profitons de cette énorme chantier qu'est la transformation digitale pour changer la mentalité de notre tissu économique. Et passer du stage d'observation à la pratique active!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents