Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog - Alain Garnier

Blog - Alain Garnier

Notes & tribunes

5 signes qui montrent que le numérique en France et en Europe décolle

Publié par Alain Garnier sur 21 Octobre 2015, 20:06pm

Catégories : #EFEL, #numerique, #cigref, #europe, #Frenchtech, #logiciel

Le numérique en France

Le numérique en France

Je sens depuis quelques temps déjà le fait que l'Ecosystème numérique en France et en Europe est en train de se relever pour accélérer et faire jeu égal à terme avec les américains.

On part de loin! Je rappelle souvent le chiffre qui résume tout : 77% des achats logiciels en France consistent en dans logiciels américains. Au sein d'EFEL on se bat pour rééquilibrer cette situation et faire de l'Europe et de la France un écosystème numérique dynamique à la taille de son économie. Nous ne sommes pas les seuls. France Digitale est aussi une association ultra dynamique qui bouge les lignes et le secteur.

Cinq signes / nouvelles montrent que tout cela est en train de changer. Et vite.

Il y en a d'autres. Mais ceux là donnent le ton et montrent des rapports de force qui s'inversent et vont dans le bon sens.

Le Safe Harbor est une facilité faite aux acteurs US avantagés par rapport aux acteurs qui jouent le jeu ici.

Le Safe Harbor est une facilité faite aux acteurs US avantagés par rapport aux acteurs qui jouent le jeu ici.

1 - La remise en cause du Safe Harbor.

C'est un coup de tonnerre qui remet à plat la distorsion de marché incroyable que nous subissons en Europe depuis des années. Pour faire simple : une entreprise en France doit être compliant avec la CNIL et toutes les réglementations, sous peine de lourdes amendes et fermetures. Mais si elle est basée aux US. Grace au Safe Harbor, pas de problème. Alors qu'elle n'est pas soumise à ces règles. Elle peut faire ce qu'elle veut de nos données. C'est le cas de Facebook, Airbnb etc... Vous comprenez qu'il y a un hic non?

Et bien alors que l'UE l'avait laissé passé une première fois. Un étudiant a obtenu l'abrogation du Safe Harbor. C'est un tsunami! Et on commence à prendre peur chez les grands opérateurs US. D'ou une pression très très forte des lobbys.

Que fera l'UE? C'est fondamental qu'elle reprenne une position forte sur ce sujet.

Safe Harbor : «L'Europe affirme une identité et une souveraineté numérique»

Le Figaro

5 signes qui montrent que le numérique en France et en Europe décolle

2 - La grande distribution derrière la FrenchTech

8 enseignes (Auchan, Boulanger, Carrefour, Darty, Fnac, Leclerc, Lick et Orange) se sont engagées à proposer les produits connectés FrenchTech . On ne parle pas de MadeInFrance... mais c'est tout comme. Comme si la grande distribution, comprenait que face à Amazon il était temps de penser à muscler son Ecosystème. Et que face à Google les négociations risquaient d'être difficiles (ah oui... NEST la station de météo c'est Google par exemple).

Encore une belle action de la FrenchTech. Bravo.

Gageons qu'ils en feront de même pour le numérique et pour leurs achats logiciels B2B... c'est à dire pour leur propre transformation digitale au lieu de continuer à s'équiper aux US et donc de ne pas profiter du dynamisme de l'innovation et de la compétence locale.

Les supermarchés s'engagent à vendre la high-tech française

LSA Conso

Celui qui se agit comme Goliath deviendra David.

Celui qui se agit comme Goliath deviendra David.

3 - Les grandes entreprises interpellent l'Europe pour faire face aux géants du Cloud

Ouille. Ca fait mal. Les grandes entreprises Françaises se heurtent à un os et trouvent plus gros qu'eux. Il faut dire qu'avec 66 Milliards en 2014 par exemple, Google est aussi gros qu'EDF, Airbus, PSA ou encore Orange! Alors que dire d'un Danone quatre fois plus petit par exemple?

Bref, les grands groupes habitués aux rapports de force musclés, se retrouvent à plus fort qu'eux. Pire! Ces géants n'ont qu'une envie : de prendre leur marché.

Google investit dans le médical & les energies et les voitures. Facebook dans les Telco. Apple dans la médecine.

Ils ont aussi peur de se faire Ubériser. Et ils ont bien raison. Ils réclament alors à grand cri des mesures pour plus de clémence et qu'on mette des règles dans cette jungle...

Je ne leur donne pas beaucoup de chance sur ce terrain là. Il suffit de voir comment elles ont traitées les PMEs.

En revanche, elles ont un espoir pour contrer ces géants lointains... c'est de faire alliance avec des futurs géants ici et de bâtir des contre pouvoir.

Le CIGREF est aux avant postes de cette transformation et pourrait passer à la vitesse supérieure de manière forte. Les acteurs d'EFEL sont mobilisés. Mais encore faut t il que les dirigeants des grandes entreprises prennent conscience en profondeur de l'urgence de la situation pour eux et ne pas se contenter d'interpeler les pouvoirs publics. C'est au sein de leurs propres entreprises que se construisent les monopoles de Google, Microsoft.

Dialogue musclé entre les grandes entreprises et les fournisseurs de cloud

BFM Business

5 signes qui montrent que le numérique en France et en Europe décolle

4 - Merkel et Hollande présideront une grande conférence numérique franco-allemande à Paris

Je cite l'usine digitale : "Emmanuel Macron prépare avec son homologue d’Outre-Rhin, Sigmar Gabriel, une grande conférence numérique franco-allemande qui sera présidé par les chefs d’Etat. Cet événement se tiendra le 27 octobre prochain. Les deux ministres de l’Economie mènent déjà chacun de leur côté une démarche sur la numérisation de l’industrie avec "Industrie du futur" en France et "Industrie 4.0" en Allemagne."

Voilà un signe qui donne le LA. L'Europe repense son modèle.

Nous proposons à EFEL la création d'un Small Business Act dédié au numérique et qui verrait sa zone d'application lancée par le couple Franco Allemand. C'est comme çà qu'on pourra donner un signal fort aux marchés : oui, l'Europe veut un numérique fort. Et soutien sa fillière.

Une Europe numérique unifiée

L'Usine Digitale

EFEL : Entreprendre en France pour l'Edition Logicielle

EFEL : Entreprendre en France pour l'Edition Logicielle

5 - les éditeurs français ont franchi pour la première fois la barre des 10 milliards d'euros en 2014

Ernst & Young a publié son baromètre annuel des TOP éditeurs de logiciels Francais. Et les bonnes nouvelles sont nombreuses. Le marché dépasse les 10Milliards d'Euro pour la première fois. La croissance est de 17% ! Dix fois celle de l'économie globale. Les éditeurs ont créé plus de 15000 emplois directes ces deux dernières années.

Bref un secteur en pleine forme. Avec des magnifiques réussites comme Critéo. Acteur emblématique par son hyper-croissance.

Ce qui justifie pleinement mon analyse pour les grands comptes. L'Ecosystème est désormais suffisamment fort pour supporter la demande exigeante des grandes organisations en peine de transformation digitale. Et ne demandent que ça pour passer des centaines de PME aux ETI qui nous font défaut pour constituer un écosystème puissant.

L'insolente santé des éditeurs français de logiciels

Clubic Pro

J'aurai pu aussi citer les rachats de plus en plus gros de nos acteurs logiciels, ou encore la prise de parole du patron de Cisco qui voit en France la prochaine Silicone Valley, et la French Tech qui multiplie les actions, ou encore la BPI qui aide les entreprises là ou les banques font défaut... les signes sont multiples.

Prenez le train du numérique. C'est un TGV en pleine accélération.

5 signes qui montrent que le numérique en France et en Europe décolle

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents